Myelom-Gruppe Rhein-Main

Dernière mise à jour: 12 janvier 2013

Histoires personnelles: Interviews audio

Interview en allemand

Johan Creemers, rescapé d'un myélome multiple et membre du bureau de CMP Flanders vzw, Genk, Belgique

« En octobre 1997, j'ai appris que j'étais atteint du myélome multiple. En Belgique, il n'existait pas encore de groupe d'entraide MM. Je suis persuadé que les patients bien informés ont de meilleurs chances de survie et c'est la raison pour laquelle j'ai créé le groupe CMP-Flandern pour les malades, leurs proches et les personnes intéressées. Question santé, je me sens bien et j'espère que cela durera encore longtemps ! »

Interview en anglais

Marcus Rosendahl, rescapé d'un cancer du sang et directeur du projet Skapa Krafts (Créer de la force) de la Fédération suédoise du Cancer du Sang (Blodcancerförbundet), Falkenberg, Suède

« J'ai 33 ans et je vis à Falkenberg dans le sud de la Suède. J'ai souffert d'un lymphome non-hodgkinien quand j'avais quinze ans et j'ai subi une greffe de moelle osseuse en 2000. Depuis lors, je suis en bonne santé. Je travaille comme chef de projet du Skapa Kraft, un réseau de soutien psychosocial au sein du Blodcancerförbundet. Mes centres d'intérêt sont le cirque, le tennis et la cuisine. Je me suis marié en 2003 ; ma femme s'appelle Karolina. »

Interview en allemand

Anita Waldmann, militante de la lutte anti-cancer, Présidente de la Deutsche Leukämie- und Lymphomhilfe et de la Leukämie-Hilfe RHEIN-MAIN, Rüsselsheim, Allemagne

« En 1992, j'ai perdu l'un de mes fils (il est mort d'une leucémie lymphatique aiguë). J'ai perdu un fils mais j'ai gagné de nombreux enfants adultes. Au lieu de sombrer dans la dépression à la mort de mon fils, l'engagement en faveur des patients et de leurs proches a redonné un « sens à ma vie ». Ensemble, on est beaucoup plus forts ».