Myelom-Gruppe Rhein-Main

Dernière mise à jour: 12 janvier 2013

Glossaire terminologique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Agents alkylants

Cytostatiques souvent employés dans le traitement des tumeurs. Dans le cas du myélome, on emploie surtout le melphalan et le cyclophosphamide. Le terme alkylant se réfère à la manière dont les agents chimiothérapeutiques relient l'ADN des cellules malignes et bloquent ainsi leur division et leur prolifération.

Allogénique

Du grec allos = autre, différent. Dans ce contexte greffe de moelle osseuse d'une autre personne; la condition en est que le tissu du donneur et celui du bénéficiaire soient le plus compatible possible.

ambulant

Sans hospitalisation

Anamnèse

Histoire d'une maladie ; renseignements fournis au médecin par le malade sur le genre, le début et l'évolution de ses troubles (actuels).

Anémie

Diminution du nombre des globules rouges, d'hémoglobine circulante ou du volume sanguin total.

Antibiotiques

Médicaments à effet bactéricide. On les utilise dans le traitement des infections causées par les bactéries.

Anticorps

Partie du système d'autodéfense de l'organisme ; les anticorps détectent des substances étrangères ou non, comme les poisons et les virus et les mettent hors d'état de nuire. Dans la médecine, les anticorps peuvent être utilisés à des fins de diagnostic et de traitement. Ainsi, les anticorps monoclonaux peuvent être fabriqués en laboratoire et utilisés en thérapeutique pour le traitement des cellules tumorales.

Antiémétiques

Médicaments qui empêchent les nausées et les vomissements ou les affaiblissent. Ils sont surtout utilisés dans le traitement des effets indésirables de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

Antigènes

Certaines structures à la surface cellulaire des bactéries, virus ou champignons. Lorsque des agents pathogènes de ce genre pénètrent dans l'organisme, les plasmocytes issus des lymphocytes B sécrètent des anticorps.

Aplasie

Chez les cancéreux: état caractérisé par de grosses anomalies sanguines attribuables à la chimiothérapie et à la radiothérapie.

Asymptomatique

Affection qui ne se manifeste pas par des symptômes ou des douleurs.

Autologue

Du grec autos = qui provient du corps, qui ne vient pas de l'extérieur. Ici: réinjection au malade de sa propre moelle osseuse, qui a été nettoyée après le prélèvement

Haut de page
Bénin

Qualifie une excroissance non cancéreuse localisée et n'entraînant aucune dissémination (par opposition à malin).

Biopsie

Prélèvement d'un échantillon tissulaire avec un instrument (canule spéciale, instrument à pinces ou scalpel) à des fins d'examen microscopique. Les biopsies sont classées selon la technique employée (biopsie transcutanée p. ex.) ou les parties du corps où elles sont pratiquées (biopsie des muqueuses p. ex.).

Bisphosphonates

Médicaments qui inhibent l'activité des ostéoclastes, ont donc pour effet d'atténuer les douleurs, de diminuer le risque de fracture et de supprimer la crise d'hypercalcémie.

Blastes

Globules blancs immatures

Cellules souches

Cellules à l'origine des globules rouges et blancs et des plaquettes sanguines. Ces cellules souches se trouvent dans la moelle osseuse et en partie dans le sang. Elles peuvent être prélevées pour une greffe, traitées et réinjectées au donneur ( è autogreffe de cellules souches) ou transplantées lorsqu'il s'agit d'un destinataire à HLA identique ( è allogreffe)

Haut de page
Chimiothérapie

Traitement par des substances chimiques qui inhibent la croissance des cellules cancéreuses dans l'organisme. Quand on emploie ce terme, on pense surtout à la chimiothérapie cytostatique, c'est-à-dire la lutte contre les cellules tumorales en utilisant des médicaments qui inhibent la division cellulaire ( cytostatiques).

Chromosomes

Porteurs visibles de l'information génétique; éléments du noyau cellulaire qui fixent intensément les colorants

Chronique

D'évolution lente, qui dure longtemps.

Clone

monoclonal

Cytokine

Molécules circulantes qui sont en relation avec les cellules du corps impliquées dans les défenses immunitaires.

Cytostatiques

Médicaments qui inhibent de préférence la croissance des cellules tumorales mais endommagent aussi dans une certaine mesure des cellules saines. Ils ont souvent pour effet d'empêcher la division des cellules ( Chimiotherapie).

Haut de page
Défense anti-infectieuse

Défenses de l'organisme contre une infection par des bactéries, des virus ou des champignons. La défense anti-infectieuse se compose de la peau saine (pH acide et microflore naturelle) et des muqueuses (le mucus contient des substances susceptibles de tuer les agents pathogènes) ainsi que le système de défense spécifique et non spécifique

Défense immunitaire

Capacité du système d'autodéfense à combattre les antigènes, donc des corps étrangers comme les bactéries et les champignons.

Déformation

Affaissement des vertèbres

Dérivés de la morphine

Substances fabriquées avec de la morphine, ayant donc le même effet

Diagnostic

Terme générique servant à désigner tous les examens qui doivent permettre d'identifier une affection.

Dioxines

Composés chimiques toxiques (le plus connu est celui de Seveso) qui se forment lors de processus chimiques ; les dioxines sont extrêmement insolubles dans l'eau, ne se volatilisent que très lentement et sont en général libérées dans l'environnement par le biais des particules de poussière et du sol auxquelles elles se lient; elles sont cancérigènes.

Haut de page
Électrophorèse

Séparation de protéines dans un champ électrique. Elle permet le dosage des protéines du myélome tout comme la détection de l'immunoglobuline monoclonale. L'électrophorèse est utilisée dans le diagnostic et la surveillance de la thérapeutique

Enzymes

Protéines de l'organisme qui remplissent des fonctions très différentes. Des mélanges d'enzymes sont produits par exemple par la muqueuse gastro-intestinale, le foie, la bile et le pancréas et servent à dégrader ou à assimiler les matières nutritives.

Érythrocytes

Globules rouges responsables du transport de l'oxygène dans le sang

Haut de page
Facteurs de croissance

Médicaments capables d'accélérer l'augmentation des cellules sanguines, par exemple après une chimiothérapie.

Formule leucocytaire différentielle

Ventilation en pour cent des globules blancs

Fractionnement

Ici: division des séries d'irradiation en séances

Haut de page
Granulocytes

Type de globules blancs qui jouent un rôle important dans la défense anti-infectieuse proprement dite.

Greffe de moelle osseuse

Transplantation de cellules souches du sang prélevées à partir de moelle osseuse ou de sang. On distingue la transplantation de moelle osseuse propre au sujet ( autogreffe de moelle osseuse) et celle d'un donneur de la famille ou étranger ( allogreffe de moelle osseuse).

Haut de page
Hémoglobine

Pigment des globules rouges qui fixe et véhicule l'oxygène dans le sang.

HLA

Abréviation de "Human Leucocyte Antigens". On désigne ainsi les propriétés du tissu. Celles-ci sont déterminées dans le patrimoine génétique. Le typage HLA est important lors de la préparation de la greffe allogénique. Plus le système HLA de l'organe du donneur et de l'organe du récepteur est semblable, plus grandes sont les chances de réussite d'une transplantation de cellules souches.

Hormones

Substances sécrétées par une glande endocrine qui circulent dans le sang. Elles influent sur le métabolisme même en concentration minime. Elles régissent certaines fonctions, p. ex. la croissance, le comportement sexuel ou bien le métabolisme des aliments et atteignent le lieu de leur action par le sang ou la lymphe.

Hypercalcémie

Taux excessif de calcium dans le sang; cette complication disparaît très bien avec un traitement aux bisphosphonates.

Haut de page
Imagerie par résonance magnétique (I.R.M.)

L'imagerie par résonance magnétique est une technique de construction d'image qui utilise les vibrations des composants tissulaires dans un champ magnétique généré artificiellement. Elle représente à haute résolution des structures de l'intérieur du corps et fournit aussi des images en coupe précises. L'imagerie par résonance magnétique ne convient souvent pas aux patients portant un appareil du genre pacemaker, aux patients angoissés et à ceux qui ne peuvent supporte qu'un examen de courte durée.

Immunglobuline

Synonyme d'anticorps, donc des protéines possédant des propriétés d'anticorps. Pour appuyer le traitement de la faiblesse immunitaire, on administre de l'immunoglobuline polyclonale, donc des mélanges d'immunoglobuline provenant d'un donneur. La paraprotéine qui survient chez les patients souffrant de myélome multiple est une immunoglobuline monoclonale.

Incontinence urinaire

Déficience du sphincter de la vessie, perte involontaire d'urines

Infection

Invasion et prolifération d'organismes pathogènes dans le corps

Infiltration de plasmocytes

Pénétration du tissu par les plasmocytes

Interférons

Substances de l'organisme avec lesquelles les cellules de défense propres à l'organisme se concertent. Ces substances peuvent être fabriquées artificiellement et sont utilisées dans le traitement de différentes formes de cancer.

Intraveineux

Administration d'un médicament ou une substance liquide directement dans une veine

Haut de page
Leucocytes

Globules blancs. Ils jouent le rôle principal dans la lutte contre les infections. Ces cellules sont divisées en trois groupe principaux: les granulocytes, lymphocytes, monocytes. Chez la personne en santé, on ne trouve qu'une petite partie des leucocytes présents dans l'organisme dans le sang; la plupart d'entre eux se trouvent dans la moelle osseuse ou dans différents organes et tissus. Une augmentation du nombre de leucocytes dans le sang est un signe de maladie.

Lymphocites B

Appartiennent à la famille des lymphocytes qui se développent chez l'homme dans la moelle osseuse, la rate et les organes lymphatiques. Au contact d'un certain antigène, les lymphocytes B se transforment en plasmocytes qui secrètent des anticorps ou en immunoglobulines. Ces dernières redeviennent actives quand elles se retrouvent en contact avec le même antigène (avec le concours des lymphocytes T et transmettent les informations enregistrées aux plasmocytes qui de leur côté sécrètent des anticorps spécifiques ( système immunitaire spécifique).

Lymphocytes T

La différenciation des lymphocytes T a lieu dans le thymus, petit organe situé derrière le sternum. Les lymphocytes T portent à leur surface un complexe protéinique capable de détecter et de lier les antigènes. Ce complexe protéinique ne réagit qu'avec l'antigène spécifique pour lui, à la manière d'une clé qui ne va que dans une certaine serrure. Cela provoque l'activation des lymphocytes T. On distingue les lymphocytes T cytotoxiques capables de lier et de dissoudre les cellules reconnues comme étrangères donc porteuses d'antigènes, des lymphocytes auxiliaires. En produisant différents facteurs de croissance, ceux-ci permettent la différenciation des lymphocytes B et des cellules produisant des anticorps.

Lymphocytes

Type de globules blancs qui concourent à la défense contre les maladies et les corps étrangers. Ils sont divisés en deux groupes, les lymphocytes B et les lymphocytes T. Seule une petite partie des lymphocytes se trouve dans le sang ; les autres se trouvent dans les organes lymphatiques (comme le thymus et la rate) où ils se multiplient.

Haut de page
Macrophages

Cellules mangeuses des tissus ; constituent conjointement avec les monocytes un système de défense contre les particules étrangères solides.

Malin

Se dit d'une tumeur cancéreuse susceptible de se généraliser

Moelle osseuse

Substance remplissant les cavités des os; lieu de formation du sang

monoclonal

appartenant à un même clone cellulaire. Le myélome multiple (plastocytome) se développe à partir d'un seul plasmocyte maligne et toutes les cellules qui en sont issues sont identiques. La cellule-mère et toutes les cellules-filles forment un clone cellulaire.

Monocytes

Type de globules blancs; les monocytes et les granulocytes détruisent les bactéries en les mangeant. En cas de déficit de ces cellules, la défense non spécifique du corps est entravée.

Myéloblastes

Cellules précurseurs des granulocytes

Haut de page
Neutropénie

Insuffisance de granulocytes neutrophiles

Haut de page
Ostéoclaste, ostéoblaste

Les ostéoclastes sont des cellules osseuses chargées de la destruction du tissu osseux vieilli. Les ostéoblastes de leur côté sont chargés de le reconstruire.

Ostéolyse

Partie de l'os où a lieu la destruction du tissu osseux. En cas de myélome multiple (plastocytome), cette résorption est due à une activité excessive des ostéoclastes.

Ostéoporose

Affection du squelette se traduisant par la perte et/ou la raréfaction de la trame protéique et une prédisposition accrue aux fractures.

Haut de page
Paraprotéines

Terme générique pour l'immunoglobuline de forme monoclonale et les fragments d'immunoglobuline. Elles sont formées par les plasmocytes et peuvent être présentes à haute concentration dans le sang.

Perfusion

Injection lente et continue de liquide (un sérum physiologique p. ex.) dans l'organisme, en général directement dans la veine ( intraveineux)

Pesticides

Produits chimiques employés contre les parasites végétaux

Physique

Corporel

Plasma sanguin

Constituant du sang (55 pour cent du sang) qui se compose pour plus de 90 pour cent d'eau et de protéines.

Plasmocyte

Type spécifique de cellule lymphatiques. Les plasmocytes normaux produisent des anticorps contre les agents pathogènes étrangers, des agents infectieux p. ex. En présence de myélome multiple (plasmocytome), des plasmocytes anormaux se mettent à produire de grandes quantités d'anticorps atypiques et ineffectifs.

polyclonal

Contraire de monoclonal; n'appartenant pas à un et même clone cellulaire

Ponction

Extraction d'un échantillon de liquide de vaisseaux (sanguins), cavités naturelles, organes creux ou tumeurs à l'aide d'une aiguille creuse.

Pronostic

Jugement porté par le médecin sur le déroulement d'une maladie

Prophylaxie

Prévention

psychique

qui concerne l'esprit

Haut de page
Radiothérapie

Traitement par rayonnements ionisants

Radiothérapie

Traitement qui consiste à diriger avec un appareil spécial (en général un accélérateur linéaire) des rayonnements ionisants sur une partie du corps bien circonscrite. Ces champs d'irradiation sont projeté et calculés au préalable pour que la dose soit suffisante dans la région cible tout en épargnant le mieux possible le tissu sain. On distingue la radiothérapie interne (introduction secondaire du matériel radioactif) et la radiothérapie externe.

Récidive

Rechute ; au sens étroit du terme réapparition survenant après guérison complète

Rémission

Atténuation des symptômes; une rémission ne signifie pas forcément la guérison. La terminologie clinique fait une distinction entre rémission totale et rémission partielle.

Haut de page
Septicémie

Infection généralisée provoquée par des micro-organismes

Signes évolutifs

Trois symptômes apparaissent fréquemment ensemble dans les maladies tumorales : fièvre, sueurs nocturnes et perte de poids. On parle dans ce cas de signes évolutifs.

Symptôme

Manifestation d'une maladie

Système immunitaire non spécifique

Les cellules mangeuse (macrophages), les monocytes et les granulocytes neutrophiles sont spécialisées dans la défense non spécifique contre les corps étrangers. Lorsque des agents pathogènes pénètrent dans l'organisme, elles se déplacent vers le lieu de l'infection et absorbent les germes pathogènes avant de les détruire.

Système immunitaire spécifique

Face à un agent pathogène, on distingue le système immunitaire naturel non spécifique et le système immunitaire adaptatif spécifique. Les deux systèmes sont emboîtés l'un dans l'autre. Les vecteurs du système immunitaire spécifique sont surtout les lymphocytes

Haut de page
Thérapie

Traitement médical, thérapeutique

Thrombocytes

Plaquettes sanguines, l'une des principaux constituants du sang; elles forment des caillots pour fermer les blessures et endiguer le saignement.

Thymus

Glande située derrière le sternum; elle fait partie du système lymphatique et est un élément du système immunitaire

Tomographie assistée par ordinateur (TDM)

Technique de diagnostic aux rayons X assistée par ordinateur destinée à produire des images en coupe (tomogramme; image en couche) L'ordinateur calcule les images en coupe par absorption d'un fin rayon X qui est envoyé à la couche à examiner.

Tumeur

Prolifération excessive incontrôlable de cellules qui peut se produire dans tout le corps.